D’ou vient l’eau et comment la contrôler ?

Il est important de savoir que le fournisseur d’eau est généralement une grosse structure.Pour la communauté urbaine d’Arras, il s’agit de Veolia. Cette grand société reconnue dans le monde entier nous assure ainsi un cycle de l’eau de qualité par les différents procédés et techniques pour l’environnement utilisées. A une autre échelle, pour comprendre le travail d’un plombier, il est alors intéressant de savoir d’où vient cette eau que nous utilisons chaque jour.

De la source aux communes et des communes au milieux naturels

De la station d’épuration aux communes, et vice-versa, plusieurs étapes sont importantes et nécessaires pour avoir une qualité d’eau irréprochable. Un réseau d’assainissement est alors construit et l’eau est donc conduit de cette façon :

  • L’eau est collectée dans les rivières, fleuves, lacs, même la mer (mais avec une étape en plus pour le dé-salement de l’eau).
  • L’eau est ensuite traitée par plusieurs étapes ; un tri est fait pour séparer les différentes particules de pollution. Puis l’eau et traitée et analysée pour avoir une qualité proche de la pureté (pour comprendre tout le suivi, nous vous invitons à visionner les étapes du traitement de l’eau sur Youtube – Veolia) :

  • L’eau est ensuite redirigée dans les municipalités ; Ces dernières contrôlent également la qualité dans le but de rester dans les normes conformes de la pollution de l’eau. (Contrôles des nitrates, etc …)
  • Distribution dans les foyers où l’intervention d’un plombier est nécessaire pour l’acheminement et l’entretien des canalisation,
  • L’eau est redistribuée dans les stations d’assainissement et d’épuration
  • Par la suite, cette eau est remise dans la nature.

Quels sont alors les contrôles ?

Ça coule de source, Veolia assure en effet une qualité d’eau, l’entreprise met alors en place différents contrôles et analyses. De plus les autorités sanitaires (Agences Régionales de Santé : ARS) effectuent des analyses ; celles-ci peuvent d’ailleurs être effectuées par nous-mêmes. Environ 3 millions d’analyses sont effectuées chaque année en laboratoire. Ainsi ces analyses figurent sur votre facture d’eau, plusieurs paramètres définissant la qualité de l’eau.

Si alors la qualité de l’eau n’est pas conforme, une alerte téléphonique est lancée par l’ARS, système pouvant couvrir 20 000 foyers en moins d’une heure, complétée par des affichages et communiqués en boîte aux lettres. De manière générale, la commune pourvoit au besoin de ses habitants en cas de non conformité.

Comment redistribuer l’eau ?

De nouvelles techniques de distribution de l’eau existent aujourd’hui, ces procédés créés dans le but d’économiser l’eau potable utilisent l’eau de pluie. Des citernes sont possiblement mises en place pour récupérer cette eau récurrente dans la région d’Arras 🙂 et alors la redistribuer:

  • Pour le jardin: arrosage, nettoyage de votre voiture, appoint d’eau pour la piscine…
  • Pour la maison : WC, lavage des sols, lave-linge (sous condition)

Vous êtes intéressé par ce type de nouveau service à dimension écologique ? Il vous faut un raccordement de gouttière lié à une cuve (de 6000 à 10 000 L), celle-ci contenant un système de filtration complet (Anti-particules, anti bactéries et anti-odeurs). Des régulateurs de pression sont également à étudier ; un professionnel de la plomberie arrageois pourra vous y aider.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse