Trois clés de confort par votre chauffagiste

En matière de confort, alors que la maison es considérée le plus généralement comme une deuxième peau par ses habitants, il y a trois paramètres que votre chauffagiste, ici sur Arras, doit prendre en compte : la température bien sûr, premier élément tangible, les mouvements de l’air à l’intérieur de l’habitat arrageois et l’hygrométrie. Petites explications sur ces trois points chauds et conseils d’expert.

1) La température étudiée par votre chauffagiste

Il existe trois aspects liés à la température qui sont :

  • La température de l’air,
  • La température des parois,
  • Les échanges par contact direct

La température de l’air est ressentie en raison des échanges thermiques par convection avec la peau des habitants. Sur Arras, notamment lors des périodes automnales et hivernales, ce ressenti est d’autant plus présent du fait des décalages thermiques entre l’air ambiant et le corps.

De même, les constructions du centre-ville ou celles des campagnes environnantes jouent un rôle en matière de sensation : Murs, sols et plafonds ont une température qui atteint la peau par rayonnement infrarouge. La captation de notre chaleur de corps par une fenêtre contribue à ce sentiment de froid ou de chaleur. A partir d’une différence de 4 degrés Celsius, entre la température de l’air et celles des parois, l’écart devient perceptible et potentiellement désagréable.

Les échanges par contact direct correspondent eux à la conduction d’un objet au corps. C’est un élément de perception globale que vous ressentez par exemple en touchant un convecteur ou sur le carrelage de votre salle à manger.

Pour gérer cet ensemble très impactant pour le confort, votre chauffagiste doit vous aiguiller sur une température aux environs de 19 degrés Celsius et doit prendre en compte non seulement le chauffage de la pièce mais également le chauffage des parois. L’isolation a donc un impact réel.

2) Les mouvements de l’air étudiés par votre chauffagiste sur Arras

En fonction des données climatiques sur l’agglomération arrageoise, les courants d’air provoquent une sensation de froid sur la peau et favorisent également l’évaporation de la transpiration. Pour éviter tout problème, vérifiez l’état des menuiseries et notamment des bâtis de fenêtres. Demandez-nous également de contrôler l’état de votre VMC, cette dernière peut provoquer une sur-ventilation et des mouvements d’air trop important, notamment quand le vent du nord se lève.

En été, vous pouvez envisagez aussi d’installer des persiennes qui laissent passer l’air tout en retenant le soleil, pensez également à laisser passer l’air dans les bas de portes en les détalonnant.

3) Étude du taux d’humidité par votre chauffagiste sur la région d’Arras

Troisième et dernier point important de perception des sentiments de froids en hiver : le taux d’humidité. On estime que le confort de vos pièces d’habitation est atteint lorsque l’hygrométrie se situe entre 30 et 65% (0 pour un air parfaitement sec e 100% pour l’air saturé d’humidité). Cette échelle est importante également pour des raisons de santé comme les allergies respiratoires et quelques maladies chroniques possibles. En dessous de 20%, l’air est trop sec et au-dessus de 80%, il est trop humide. L’assèchement provoqué par le chauffage en hiver peut vous conduire à des taux très bas. Pour éviter tous ces tracas, la ventilation devient centrale. Ces données changent également en fonction du type de pièce, un plombier sur Arras connaît très bien cette différence d’humidité (généralement très élevée) dans une salle d’eau ou une cuisine.

En climat humide comme sur Arras, les froid par l’intermédiaire des vêtements atténue l’effet isolant de vos vêtements. Par contre l’été, l’humidité limite l’évaporation de la transpiration, rendant la chaleur ressentie plus étouffante. Demandez-nous l’étude de l’hygrométrie dans votre habitat pour améliorer le confort de celui-ci et faciliter le réglage de votre système de chauffage.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse